Changer d’assureur

Changer d’assureur

En Suisse, le régime de santé représente une charge financière importante pour les ménages. Les moyens de faire baisser sa prime maladie sont donc bien accueillis par les assurés. Ainsi, le système Suisse accorde et encourage la concurrence entre caisses maladie. Il est par conséquent conseillé de faire jouer cette concurrence, pour réussir à obtenir les meilleurs prix sur le marché. On vous explique en quoi changer d’assureur peut vous aider à réduire sa prime maladie !

 

La Suisse, un système de santé concurrentiel

 

De nos jours, de nombreux pays ont développé des mécanismes concurrentiels en assurance maladie. L’objectif ? Réguler le système en évitant une sélection des risques, mais également permettre la mise en place d’un système solidaire entre assurés.

 

Ainsi, la Suisse, comme les Pays-Bas et l’Allemagne par exemple, a introduit ce système de concurrence régulée avec la loi LAMal de 1994. Dans les faits, deux régimes différents coexistent en Suisse : celui de l’assurance de base où la sélection des risques est interdite, et celui de l’assurance complémentaire où elle est autorisée.

 

La souscription à ces deux systèmes ne doit pas obligatoirement avoir lieu dans la même caisse maladie. Et même, le Conseil Fédéral suisse cherche à encourager la mobilité des affiliés par la concurrence, en incitant les assurés à changer de caisse afin d’obtenir le meilleur prix. Actuellement, le constat est tel que les affiliés sont encore peu mobiles. Le droit de sélectionner son assurance est pourtant un atout incontestable !

 

Changer d’assureur pour l’assurance de base

 

L’assurance de base fonctionne sur un système concurrentiel, mais simplement au niveau des primes, et non de la sélection des risques, qui est strictement définie par la loi LAMal. En pratique, la souscription à l’assurance de base est obligatoire et le périmètre de soins couverts précisément prescrit. Mais l’assuré conserve le libre choix d’affiliation à l’une ou l’autre des caisses maladie.

 

Dans les faits, étant donné que toutes les caisses maladie sont obligées de couvrir les mêmes soins de base pour l’assuré au sein de contrats standardisés, autant sélectionner l’assurance qui propose la cotisation la moins chère. Le Conseil Fédéral suisse cherche par ce système obligatoire à faciliter les changements de caisse. Car en limitant les différences contractuelles au simple montant des primes, le système incite les affiliés à être plus mobiles.

 

L’objectif du Conseil Fédéral est de faciliter la concurrence, pour arriver à terme à une uniformisation des primes proposées par les différentes caisses maladie.

 

Changer d’assureur pour l’assurance complémentaire

 

La régulation strictement instaurée par la loi LAMal ne concerne que l’assurance de base, sur un périmètre de soins bien déterminé. Mais le système suisse prévoit également la souscription à une assurance complémentaire, permettant de couvrir un plus large panel de besoins en matière de santé. Ainsi, une autre offre d’assurance vient couvrir un marché différent, et non régulé par la loi LAMal. L’assurance complémentaire est organisée par la loi LCA, et prévoit des couvertures aussi variées que l’assurance soins dentaires, l’assurance médecines alternatives, l’assurance hospitalisation en chambre simple, etc. A chaque affilié de souscrire au système qui lui correspond le mieux.

 

Ainsi, le système complémentaire propose une mise en concurrence totale des caisses maladie, autant d’un point de vue de la sélection des risques, que du montant des primes. Les assureurs ont le libre choix de formuler leurs contrats, sans passer par un contrat standardisé comme l’exige la loi LAMal pour l’assurance de base. Les assurés peuvent choisir leur caisse maladie en fonction de ces différents critères, et faire fonctionner la concurrence, pour bénéficier efficacement de la couverture la plus complète au meilleur prix.

 

Changer d’assureur pour bénéficier du meilleur prix ?

 

Qu’il s’agisse d’une souscription à l’assurance de base, ou à l’assurance complémentaire, mettre les différents assureurs en concurrence est essentiel pour bénéficier du meilleur prix. Le système de santé suisse laisse libre choix aux assurés de choisir leur caisse maladie, tout en leur garantissant pour l’assurance de base une couverture des soins de base identique.  

 

Vous souhaitez en savoir plus concernant nos astuces pour réduire vos primes maladie ? N’hésitez pas à consulter nos autres pages informatives :