L’assurance maladie LAMal

Image

La loi sur l’assurance maladie LAMal

La loi sur l’assurance de base (LAmal) permet aux résidents Suisse de choisir l’assureur agréé qu’ils souhaitent, sans se soucier des couvertures inclues dans l’assurance. En effet, peu importe l’assureur sélectionné, la loi LAmal impose aux assurances-maladies la même couverture pour tous les assurés. Pour faire votre choix, il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur des points de comparaisons plus essentiels tels que, le prix des primes ou la qualité de la prise en charge.


L’assurance maladie LAMal vous permet de faire varier les montants des prix de façon considérable. La prime est calculée en fonction de critères bien définis tels que la franchise, l’âge, le sexe ou le canton de résidence de l’assuré. Il est donc recommandé de sélectionner l’assurance offrant la prime la plus basse. Notez que le montant des primes annoncées par les assureurs est de plus contrôlé par le gouvernement pour éviter les dérives.


La liste officielle des assureurs est disponible sur notre comparateur en ligne Primesassurance.ch. Il est important de savoir que les caisses maladie ne peuvent pas refuser une demande d’affiliation pour une assurance de base. Ainsi, il est garanti pour tous les affiliés suisses de bénéficier des mêmes prestations sur le régime de base.

Comment fonctionne l’assurance-maladie LAMal ?


La hauteur de la franchise

La franchise est le montant fixe que l’assuré accepte de prendre à sa charge pour payer ses frais médicaux durant l’année civile. Le montant de la franchise est variable, et dépend du type de contrat souscrit. De principe, plus la franchise est importante, plus la prime d’assurance va être faible. De manière générale, pour les adultes les montants de franchise sont échelonnables de 300 francs à 2500 francs par an. Pour les enfants il s’agit de franchises oscillant entre 0 et 700 francs.


Le prix de la prime d’assurance-maladie

Elle varie selon le montant de la franchise, et le modèle d’assurance sélectionné par l’assuré. Ainsi, souscrire à un modèle spécial d’assurance tel que le modèle HMO ou le médecin de famille, permet de réduire la prime maladie.
Enfin, c’est l’âge de l’assuré (mineur, entre 18 et 25 ans, ou plus de 25 ans), ainsi que son canton de résidence, qui va déterminer le montant final. Par exemple, un enfant vivant à Valais paiera une prime d’assurance bien moins chère qu’un cinquantenaire vivant à Genève pour obtenir la même couverture !


La quote-part


L’assuré doit également contribuer à ses frais médicaux tout au long de l’année au moyen de la quote-part. Elle est en général de 10%, et s’applique sur les frais remboursés par la caisse maladie au cours de l’année. Cette dernière est tout de même plafonnée et ne peut dépasser les 700 francs par an et par adulte, et 350 francs pour un enfant.