Modèle du médecin de famille

Médecin en blouse blanche mettant son stéthoscope autour du cou.
Médecin en blouse blanche mettant son stéthoscope autour du cou.

Le modèle du médecin de famille fait partie des régimes spéciaux d’assurance qui permettent à l’assuré de réduire sa prime maladie. Il faut savoir que l’assurance de base suisse est régie par la loi LAmal de 1994, et garantit aux assurés la même couverture, peu importe la caisse maladie choisie. Mais alors qu’est-ce qui distingue le modèle du médecin de famille du modèle traditionnel d’assurance ?

 

C’est quoi le principe du médecin de famille ?

 

En Suisse, le principe régit par la loi LAmal selon lequel les assurés bénéficient des mêmes prestations, et de la même couverture d’assurance de base, est valable peu importe la caisse-maladie sélectionnée, ou le système d’assurance choisi.

 

En pratique, il existe deux systèmes distincts :

 

  • Le système traditionnel : permettant aux assurés de bénéficier du libre choix du médecin.
  • Le système alternatif : décliné sous différents modèles, qui exigent des affiliés qu’ils renoncent au libre choix du médecin, en contrepartie d’un rabais des primes maladie.

 

Ainsi, opter pour le modèle du médecin de famille, c’est renoncer à la libre prestation de service suisse, et donc du libre choix du médecin.

 

Comment ça fonctionne ?

 

En pratique, l’assuré s’engage auprès de sa caisse-maladie à toujours consulter son médecin de famille, qui est un médecin généraliste, en premier lieu. Cela concerne toutes les consultations en cas de maladie et d’accidents, mais exclu cependant toutes les situations d’urgence, ainsi que les consultations ophtalmologiques et gynécologiques.

 

Les médecins de famille sont intégrés à une liste précise, fournie par la caisse-maladie aux assurés. Ceux-ci ont ensuite le libre choix de choisir leur futur médecin habituel parmi les praticiens de la liste. Ces médecins peuvent être affiliés, ou non, à un réseau de médecins de famille.

 

Le médecin de famille est le praticien responsable du suivi des assurés qui ont opté pour ce système alternatif. C’est lui qui est consulté en premier lieu par l’affilié, et c’est lui qui décidera de l’envoyer en consultation chez un spécialiste, seulement s’il le juge nécessaire. Son rôle est de faire le « tri » et d’éviter les consultations abusives et onéreuses chez les spécialistes.

 

Quels sont les avantages pour l’assuré ?

 

En choisissant ce modèle alternatif de l’assurance de base, l’assuré bénéficie non seulement de l’exonération de franchise et de quote-part, mais également d’un rabais de ses primes maladie pouvant aller jusqu’à -20% ! C’est une alternative économique très intéressante, sachant que ces assurés disposent de la même couverture que les assurés du système classique.

 

De plus, il est tout à fait possible de changer de médecin de famille, en respectant néanmoins une certaine procédure. Les motifs généralement admis par les caisses-maladie sont le déménagement de l’assuré, la cessation d’activité du médecin de famille, ou la rupture du rapport de confiance entre médecin et assuré. Il sera alors communiqué à l’affilié la liste des praticiens agréés par l’assurance, vers lesquels il pourra porter son choix.

 

A l’inverse, un assuré qui souhaite changer de caisse-maladie pour son assurance de base, peut en principe conserver son médecin de famille.

 

Le modèle du médecin de famille vous intéresse ?

 

C’est un système alternatif très intéressant, qui permet grâce au contrôle des coûts exercé par le médecin de famille, de faire bénéficier les assurés de réductions importantes sur leurs primes maladie. Mais il est conseillé à tout assuré de bien prendre en considération les contraintes qu’une affiliation à ce modèle d’assurance de base peut représenter, notamment au regard de la renonciation au libre choix du médecin.

 

Vous souhaitez en savoir plus concernant les astuces pour réduire vos primes maladie ? N’hésitez pas à consulter nos autres pages informatives :