Jeunes adultes

Assurance maladie jeunes adultes

En Suisse, la souscription à l’assurance-maladie de base est obligatoire pour tous. Financée par les affiliés sous forme de primes, elle permet de couvrir leurs frais de santé de base. Un délai de 3 mois seulement est accordé pour souscrire à un contrat d’assurance avec une caisse maladie. En pratique, c’est la loi LAMal de 1994 qui règlemente le système santé obligatoire en Suisse, et a mis en place des tranches d’âge déterminantes et avantageuses pour les jeunes adultes permettant de réduire sa prime maladie.

 

Une assurance individuelle obligatoire

 

L’assurance-maladie de base est obligatoire pour tout résident suisse. Et cela est valable même pour les bébés qui viennent de naître. Ainsi, en comparaison à d’autres systèmes de santé, comme le système français de la CMU par exemple, la couverture maladie d’un parent contractée auprès d’une caisse maladie ne permet pas de couvrir en même temps son enfant.

 

Un foyer doit donc disposer d’autant de contrats santé que de membres. Et chaque souscription ouvre les droits à une cotisation propre. Ainsi en pratique, cela peut s’avérer être une charge financière lourde pour un ménage, notamment pour les familles nombreuses à revenus modestes.

 

La détermination des primes par tranche d’âge

 

Le système LAMal détermine le montant des primes par canton, et par tranche d’âge. Ainsi, le système est découpé en 3 tranches distinctes :

 

  • Les enfants (moins de 18 ans)
  • Les jeunes adultes (de 19 à 25 ans)
  • Les adultes (à partir de 26 ans)

 

Dans les faits, les enfants, ainsi que les jeunes adultes âgés de 19 à 25 ans, bénéficient de réductions de primes importantes auprès de leur assureur. En pratique, les caisses maladie sont tenues par la loi de proposer des tarifs préférentiels pour les enfants, mais pas obligatoirement pour les jeunes adultes. Dans les faits, la plupart des assureurs proposent des conditions privilégiées, en général de -50%.

 

Bon à savoir : le changement de tranche d’âge au lieu le 1er janvier de l’année civile faisant suite au 18ème, ou au 25ème anniversaire.

 

Concernant l’assurance complémentaire, elle est régie par la loi LCA. Elle prévoit, comme pour l’assurance de base, des primes distinctives par âge, sexe et canton de résidence. A l’inverse du système LAMal, les tranches d’âge ne sont cependant pas précisément définies par la loi. Ainsi, même si en pratique les jeunes adultes bénéficient de réductions de primes concernant leur assurance complémentaire, le système d’échelonnage reste propre à chaque caisse maladie, qui les fixe selon son bon vouloir.

 

Le projet de loi en faveur des jeunes

 

Les ménages ayant plusieurs enfants sont astreints à un véritable fardeau financier concernant leur couverture maladie. Le Conseil fédéral a lancé un projet de loi, qui permettrait de soulager leur contribution, en allégeant notamment les primes des jeunes adultes vivant dans un ménage à bas ou moyen revenu. Un véritable coup de pouce aux familles, qui devrait voir le jour d’ici 2020 !

 

Pour permettre cependant cet allègement des primes des plus jeunes, les caisses maladie vont devoir contrebalancer en augmentant celles des plus âgées. Ainsi, les plus de 26 ans se verront contraints de payer une contribution plus lourde semble-t-il.

 

Vous avez moins de 26 ans ?

 

Alors, vous faites partie de la tranche d’âge bénéficiaire de réductions de primes prévues par la loi LAMal. Favorable aux familles nombreuses, ce système permet d’alléger leur charge financière, tout en leur permettant de bénéficier d’une couverture maladie pour leurs membres.

 

Vous souhaitez en savoir plus concernant les réductions de vos primes maladie ? N’hésitez pas à consulter nos autres pages informatives :