Réduire sa prime maladie

Réduire prime maladie

Les primes d’assurance-maladie peuvent peser lourd dans les charges mensuelles d’une famille. C’est pourquoi réduire sa prime maladie, en s’aidant d’un comparateur assurance maladie, peut s’avérer être une opération payante pour beaucoup. Primesmaladie.ch vous livre d’ores et déjà 12 astuces pour payer moins, sans perdre les bénéfices de sa couverture !

 

2/ Le modèle HMO

 

Le modèle HMO est un centre de santé, qui regroupe un réseau de médecins généralistes et spécialistes. Le principe de ce modèle d’assurance repose sur le fait que l’assuré doit consulter en premier lieu son médecin du cabinet HMO. Ce n’est qu’en cas de nécessité que ce dernier va l’orienter vers un spécialiste du groupe HMO, ou éventuellement vers un spécialiste extérieur. Ce modèle implique que l’assuré renonce au choix libre du médecin, et pour cela il peut bénéficier d’une réduction de 25% !

 

3/ Le modèle du médecin de famille

 

Partant du même principe que le modèle HMO, celui du médecin de famille s’appuie également sur la renonciation au choix libre du médecin par l’assuré. Ainsi, ce modèle regroupe un réseau de praticiens, qui ont passé des conventions avec les caisses maladies. Les assurés peuvent choisir un médecin conventionnel dans cette liste, qui devient son médecin de famille. Il s’engage par conséquent à toujours consulter ce médecin dès qu’il en a besoin, et celui-ci l’envoie vers un spécialiste si nécessaire.

 

4/ Le modèle Telmed

 

Le modèle Telmed est un modèle d’assurance-maladie de télémédecine. Comment ça fonctionne ? Les assurés doivent contacter par téléphone un centre de conseil avant de se rendre chez le médecin. Entre diagnostic et conseils, les professionnels de la santé en ligne avec l’assuré peuvent ensuite le diriger vers un médecin spécialiste, ou l’hôpital. La réduction de prime peut alors aller jusqu’à -15%.

 

5/ L’augmentation de la franchise

 

Un autre moyen de réduire sa prime maladie est l’augmentation de la franchise. La franchise, c’est la somme que devra payer l’assuré, avant que la caisse maladie ne prenne en charge le reste de la facture. Dans les faits, plus la franchise est élevée, plus la prime sera faible. C’est un système qui est principalement recommandé aux personnes jeunes et en bonne santé, qui nécessitent peu de soins médicaux.

 

6/ La suspension de la couverture accident

 

Dans la situation où le salarié est employé, et travaille un minimum de 8 heures chez le même employeur, celui-ci est alors tenu de l’assurer contre les accidents. En pratique, l’employeur doit même assurer son employé contre les accidents professionnels, mais aussi non professionnels. Ainsi, l’assuré a la possibilité de procéder à la suspension de la couverture accident auprès de sa caisse-maladie, étant donné qu’il est couvert par son employeur, et qu’il s’agirait d’un doublon. Supprimer sa couverture accidents, c’est bénéficier d’environ -7% sur ses primes maladie.

 

7/ La suspension en cas de service militaire de longue durée

 

Lorsque vous effectuez un service militaire, d’une durée supérieure à 60 jours consécutifs, alors il est possible de suspendre son assurance-maladie. En effet, durant cette période, un militaire est couvert par l’assurance spécifique à son engagement. Ainsi, il est inutile de payer la prime de l’assurance de base, au risque d’un doublon de couverture. Mais attention, la suspension en cas de service militaire de longue durée n’est valable que pour l’assurance de base, et ne concerne en aucun cas les assurances complémentaires.

 

8/ Le deuxième avis auprès du médecin-conseil de l’assurance maladie avant de subir une opération définie

 

Un assuré qui souscrit à une assurance exigeant un deuxième avis auprès du médecin-conseil de l’assurance-maladie avant de subir une opération définie, bénéficie d’un rabais de ses primes maladie. En pratique, même si le médecin-conseil consulté recommande de ne pas subir l’intervention prescrite par le premier médecin, l’assuré reste libre de son choix. Il s’agit simplement d’un deuxième avis, sans obligation de le suivre.

 

Les interventions concernées par cette procédure sont diverses : opération des amygdales, césarienne programmée, hystérectomie, ablation de la vésicule biliaire, opération de la cataracte, opération des disques intervertébraux, etc.

 

9/ La contribution des cantons

 

L’action des cantons peut également contribuer à la baisse de la prime maladie. En effet, en fonction de votre revenu et de votre situation familiale, une partie de votre prime peut être subventionnée. Ainsi, la contribution des cantons concerne les personnes à revenu modeste et familles nombreuses. En pratique, ce sont les cantons qui fixent eux-mêmes leurs conditions de subvention.

 

10/ Les jeunes adultes

 

Les enfants, et les jeunes adultes bénéficient généralement de rabais auprès des caisses maladie. Particulièrement intéressant dans le cas d’une famille, ces rabais sont attrayants. De manière générale, avant 18 ans, les jeunes assurés peuvent obtenir jusqu’à 90% de rabais s’ils font partie d’une famille nombreuse. Entre 18 et 25 ans, leur régime est moins favorable, mais ils peuvent malgré tout bénéficier de 10% de réduction sur la prime maladie.

 

11/ Vivre sainement

 

Les sportifs et les assurés qui mangent sainement bénéficient également de réduction sur la prime maladie. Ainsi, cette assurance au comportement permet d’obtenir un montant des primes adapté au mode de vie sain. Vivre sainement s’avère donc doublement payant !

 

12/ Changer d’assureur

 

Enfin, changer d’assureur est évidemment un bon moyen d’obtenir une réduction de sa prime maladie. En effet, en comparant les différentes offres, vous avez l’opportunité de sélectionner la plus attractive. Et qui veut dire moins chère, ne veut pas dire perte de confort ! Puisque dans le cadre d’une assurance de base, la loi LAMal garantit la même couverture à tous les assurés, peu importe leur caisse maladie sélectionnée. Pour les assurances complémentaires les choses sont différentes, puisqu’elles n’offrent pas toutes les mêmes garanties, il est donc préférable de comparer en amont les prestations qu’elles proposent.

 

Besoin de réduire sa prime maladie ?

 

L’assurance-maladie représente un coût important pour de nombreux foyers. Trouver des formules adéquates pour la réduire est essentiel. Ainsi, que vous ayez une famille nombreuse, des revenus modestes, ou que vous adhériez à un modèle spécial d’assurance-maladie, tout est bon pour réduire sa prime, sans pour autant y laisser son confort !

 

Pour bien vous informer, n’hésitez pas à consulter nos autres pages :